Mise à la cape

Manœuvre de mise en sécurité en cas d’urgence, la mise à la cape peut aussi servir dans des situations plus légères telles que déjeuner ou prendre l’apéro. C’est une manœuvre relativement simple (en dehors du contexte d’urgence) pouvant être réalisée en solo par le barreur, surtout si l’on est déjà au près. Comme nous verrons en 2ème partie, par vent faible, la mise à la cape peut aussi s’effectuer à partir d’un empannage

Mise à la cape à partir d'un virement de bord

Préparation (1) :
– S’assurer de n’avoir aucun obstacle (veille à 360°) pendant la manœuvre, mais aussi après quand le bateau dérivera (avoir de l’eau à courir)
– Etre au près, garder de la vitesse pour être manœuvrant

On envoie ! (2)
– Pour commencer c’est la même chose que le virement de bord, mais on ne choque pas la voile d’avant, donc celle-ci se retrouve « à contre ».

Finalisation (3)
– La grande voile ainsi que le chariot sont choqués dès le passage du lit du vent
Le barreur lofe en grand : 
– barre franche poussée sous le vent (vers la GV)
– barre à roue tournée à l’inverse de la GV 

Shema de la mise à la cape à partir d'un virement de bord
Shéma de la mise à la cape à partir d'un virement de bord

Mise à la cape à partir d'un empannage

Attention, j’insiste cette manœuvre ne peut se faire que par vent faible !!!

Préparation (1) :
– S’assurer de n’avoir aucun obstacle (veille à 360°) pendant la manœuvre, mais aussi après quand le bateau dérivera (avoir de l’eau à courir)
– Se mettre au grand largue

On envoie ! (2)
– amener votre barre au vent pour empanner et dans le meme temps saisissez les brins du palan de GV (entre le chariot et la bôme) pour faire passer la grande voile sur l’autre amure
– laisser la voile d’avant à contre

Finalisation (3)
– choquer le chariot et pousser bien la barre sous le vent
– Border la voile d’avant sans la changer d’amure

Pourquoi se mettre à la cape ?

Situation d’urgence : 
– Laisser passer un coup de vent
– Homme à la mer
– Prendre un ris par temps difficile

Loisirs :
– Préparer le repas
– Déjeuner
– faire sa nav tranquillement

Une fois à la cape que se passe-t-il ?
Suivant le temps, la mer, et le type de bateau celui-ci va dériver en crabe, GV et barre sous le vent faisant lofer et le foc à contre abattre, à partir de là on peut influer sur la direction du bateau en jouant sur la barre, le palan de GV ou l’écoute de voile d’avant.

Attention, être à la cape ne vous dispense pas de la veille à 360°,
votre bateau dérive et un obstacle (rocher, bateau au mouillage…) peut être sur sa route.

Shéma de la dérive d'un voilier à la cape

Repartir de la cape
Il vous suffit de choquer la voile d’avant pour la reprendre sur l’autre amure, border la grande voile et redresser la barre

Laisser un commentaire